Assurance auto

L’assurance R.C. auto obligatoire n’indemnise jamais les dégâts au véhicule assuré. Il existe à ce sujet une assurance spécifique non obligatoire, qui peut être souscrite en complément de l’assurance R.C. Son but est d’indemniser les frais de réparation du véhicule assuré ou sa perte, que l’assuré soit ou non responsable du dommage, dans les cas prévus par le contrat.

Chaque assureur détermine le tarif et le contenu de ce type de police. Voici leurs caractéristiques communes.

Caractéristiques principales

  • Le montant à déclarer doit correspondre au prix catalogue de la voiture à l’état neuf, donc sans tenir compte d’une ristourne ou réduction obtenue lors de son achat Il faut y ajouter le prix des options et équipements. Tous les assureurs n'assurent pas toutes les options.
  • Le montant déclaré doit correspondre à celui retenu par la compagnie auprès de laquelle le véhicule est assuré. Si le montant déclaré est inférieur, la compagnie ne payera en cas de sinistre qu’une partie de l’indemnité due.
    Si le montant déclaré est par exemple égal à 80% de celui qui aurait du être déclaré, l’assuré ne recevra que 80% du montant des dommages.
  • Chaque compagnie détermine librement les cas où elle indemnisera les dommages au véhicule assuré.Généralement, les compagnies proposent deux contrats. La Mini Omnium(appelée aussi Multirisques) prévoit que la compagnie indemnise les dommages au véhicule à la suite d’un incendie (explosion, action de l’électricité), d’un vol, d’un bris de vitre, d’un heurt avec des animaux ou de l’action des forces de la nature (inondation, tremblement de terre, grêle, tempête…).
    L’Omnium complète y ajoute les dégâts causés par un accident ou un acte de vandalisme.
  • L'expertise détermine si le véhicule est réparable ou doit être considéré comme une perte totale. On distingue ici la perte totale technique (le véhicule ne peut plus être remis en circulation suite à une atteinte à un organe essentiel de la voiture) et la perte totale économique (les frais de réparation sont trop élevés par rapport à la valeur du véhicule au moment du sinistre).Dans sa police, chaque assureur définit différemment la perte totale économique. Si le véhicule est réparable, la compagnie paiera les frais de réparation déterminés par l’expert, y compris la TVA. Si le véhicule est considéré comme une perte totale, la compagnie paiera la valeur assurée du véhicule, y compris la TVA.
  • Exemple

    Taux d’amortissement de 0% les six premier mois puis 1% pendant 54 mois à partir de la date de mise en circulation. Valeur déclarée exacte d’une auto de € 15.000. Perte totale au 5e mois: l’assuré reçoit 15.000 € + TVA, Perte totale au 24e mois : l’assuré reçoit € 12.300 + TVA.
    La valeur assurée correspond à la valeur à déclarer lors de la souscription (voir supra), diminuée d’un taux mensuel d’amortissement. Ce taux est souvent forfaitaire, c’est-à-dire qu’il n’est pas lié à l’état du véhicule ou à son kilométrage. Chaque compagnie présente une ou plusieurs combinaisons en la matière.
  • Une franchise est en général prévue quand il s’agit de dégâts dus à un accident ou à un acte de vandalisme. Elle se monte en général à 2 ou 3% du montant assuré. En cas de vol, la perte du véhicule est indemnisée dans un délai de 20 à 30 jours (selon les contrats) suivant la déclaration de sinistre. Pendant le délai d’attente, certaines compagnies prévoient un véhicule de remplacement.
  • Chaque compagnie détermine elle-même le tarif de son assurance. Pour déterminer la prime en ‘Omnium complète’, on utilise souvent les critères suivants: le montant assuré, la valeur assurée choisie pour l'indemnisation en cas de perte totale, le montant de la franchise, le degré ‘Bonus-Malus ‘où l’assuré se trouve en assurance RC, le type de véhicule, l’âge et/ou la résidence principale du conducteur,... A partir d’un montant assuré supérieur à environ 15.000 €, chaque compagnie exige la présence d’un système d’alarme antivol simple ou sophistiqué, en fonction de la valeur du véhicule. Le montant des taxes s’élève à 26,75%

La valeur ajoutée du courtier en assurances

Le courtier en assurances utilise tout son professionnalisme et toutes ses connaissances pour offrir à son client le contrat le mieux adapté à ses besoins, par exemple pour récupérer le maximum de son investissement en cas de perte totale, obtenir un dédommagement le plus rapidement possible en cas de vol ainsi qu'un véhicule de remplacement, lui proposer le contrat offrant le meilleur rapport qualité/prix, etc.